Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Recife

Petit coup d’oeil au Brésil qui est une terre contrastée de plages, de villes immenses, de rivières immondes et de sourires éclatants.

Publicité

La déferlante du streaming

Comptez pas sur moi pour vous expliquer comment faire
Ou alors en mp hein
Toutes les séries et des tonnes de films coulent sur ma télé. Je suis en train de rattraper mon retard culturel.  Adopi est loin, les robinets se sont réouvert et tant mieux. Vous aviez raté « les premiers, les derniers », le film de Bouli Lanners ? Moi aussi mais ça y est, je l’ai vu et je suis fan. J’ai vu des vieilleries, des nouveautés des nanars, des blockbusters, des trucs bizarres…
On vit un époque formidable

Facebook révolution

La e-révolution est en marche sur fb.
Les philosophes y dissertent sur la nécessité de casser les banques et les hôpitaux pour lutter contre les iniques projets de destruction des avancées sociales.
Le cdi, le crédit,l’appart, la voiture et le droit de grève.
C’est peut-être un peu dommage que les jeunes qui étaient supposés payer les retraites cassent la ville pour obtenir le droit de travailler. Mais casser, construire, se battre ;  c’est la vie, qui est une métaphore du foot on dirait.

De mieux en mieux

Le petit rien du tout que je trouvais à reprocher à notre Valls national est bien loin. C’est la cata les enfants. Le foutoir général.
Il y a du foot bientôt dans tout le pays, des greves, des orages, les flics chargent, les manifestants brûlent des pneus. Le gouvernement veux anéantir les conditions de travail, les travailleurs veulent un vrai gouvernement de droite pour lutter sans compromis.
Il n’y a pourtant que deux petites choses à reprocher à la loi travail.
Le mot loi et et le mot travail

Délit d’initié

Notre premier ministre, ex de l’intérieur, pas rieur s’est risqué hier à la critique d’un footballeur. Il l’a mis d’autorité sur la touche à la place de son sélectionneur croyait on sur la base d’une affaire de chantage minable. Le dit footeux répondait d’un tweet mou. Aujourd’hui on comprend que le prime minister avait vu passer un dossier plus solide. Une affaire de blanchiment d’argent très sale dans laquelle trempe le footiste. Notre cher Manu a fait marcher ses grandes oreilles pour jouer les devins.
C’est pas sport cette manipulation.