Agnes Varda

Un vieux clown facétieux ?

Que non ! Un génie pur et joueur qui doit nous servir de référence.

Cette observatrice fine de la société des humains nous laisse une œuvre légère dans la forme, mais d’une grande profondeur. La délicatesse de ne pas enseigner, mais de faire grandir. Une égoïste qui n’a pas sacrifié sa vie à sa carrière, mais l’a vécue pleinement, a aimé et rit.

Je viens de voir « Cléo de 5 à 7« , une parenthèse de vie d’une jolie fille frivole qui attend le résultat d’un test en cancérologie. C’est plein de référence à l’environnement sociétal, de réflexions philosophiques et d’une grande maitrise cinématographique. Cette radio dans un taxi qui donne des nouvelles de la guerre d’Algérie, des grèves paysannes et les résultats de foot, ou ce gamin qui tape sur un bidon en cadence et dont la musique accompagne le film pendant un moment. Un très beau film, comme « Sans toit ni loi  » ou « Les glaneurs et la glaneuse » documentaire cinématographique réalisé avec un caméscope de la fin des 90′, et tous les autres.

Auteur : denpodro

Not human but kind

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :