Tomber à la rue

Personne n’est à l’abri de la déchéance. Prenons un suisse, un people pas trop connu quand même. Ajoutons lui une barbe de 3 jours, 85 ans et des vêtements pas trop chic. Faisons le trébucher dans une rue parisienne habituée aux dormeurs sur trottoirs. Que va t’il se passer ?

Rien j’en ai peur

Et notre exemple suisse, René Robert, peu habitué au sol glacé, d’en mourir.

Sur de Ouf

Le Fort National, in Saint-Malo

Robert Surcouf, interpellé par un anglais qui lui reprochait de se battre pour l’argent alors que eux les anglais se battaient pour l’honneur, répondit que chacun se battait pour ce qu’il n’avait pas. Quel mot ! Quelle belle réplique ! J’espère que l’anecdote est vraie.
Ce fantasme de l’honneur français perdure. Pour franchir la frontière hexagonale en ce début 2022, il faut remplir une déclaration sur l’honneur qu’on n’a pas les symptômes de covid !
L’honneur contre les pandémies… Je crois que les anglais vont garder leur argent encore un temps et nous continuerons de les regarder du haut de nos principes.

Le retour d’Ulysse

Eduardo Arroyo en 1977
Eduardo Arroyo ‘heureux qui comme Ulysse’

Ulysse de retour d’exil. l’Espagne, sa piaule est saccagée, sa poule Pénélope est dans les mains de macs ivrognes, l’ordre et la sécurité n’etaient que des mensonges, mais « casa caramelo casa »

Cette histoire est visible au centre Beaubourg de Málaga, avec plein d’autres très intéressantes comme cet enfant à la glace de Maria Blanchard.

Maria Blanchard ‘l’enfant à la glace’

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer