La croisière continue

Les mers du monde se vident mais sont labourées dans tous les sens par des paquebots où on joue de la musique. Les danseurs grabataires s’empiffrent de gâteaux dans des bermudas fluos. Et cependant tout disparaît, englouti dans la masse de l’humanité qui croit, s’étend et dévore tout.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer