Merco ben c’est lourd

image

Trois heures que j’attend que les tech vidangent mon camion au milieu des commerciaux, des cadres, des mouvements de secrétaires, dans un brouhaha feutré d’écrans géants, de coups de téléphone et de conversations de bureau. Trop de chefs, pas assez d’indiens

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer